VANYA, MONITEUR

J’ai lâché des jobs. J’ai lâché des blondes. J’ai abandonné des projets. J’ai même laissé en arrière mon pays d’origine pour retrouver une meilleure vie au Canada. Mais je n’ai jamais lâché LA MOTO. D’aussi loin que je puisse me rappeler, ma vie a toujours tourné autour de 2 roues et surtout les 2 roues avec un moteur. Lors des réunions familiales, mes proches imitent encore les bruits que je faisais avec des jouets motos à l’âge de 1 ou 2 ans : « BRAAAP PAM PAM ». Je ne me souviens pas, mais faudrait les croire. La grosse crise que j’ai fait quand j’ai perdu ma moto préférée… Ahh, mes parents, pauvres-eux… Aujourd’hui, je respire moto: voyager en moto, faire l’épicerie en moto, faire de la ‘’track’’, parler de moto, mais surtout, que ça soit de la maintenance de base ou des réparations majeures, travailler sur des motos. L’année 2020 a marqué ma vie pareille comme celles des millions d’autres personnes. Le Covid a été l’agent déclencheur pour mon réorientation professionnelle. J’ai découvert en moi une passion qui été caché assez profond, mais qui essayait toujours de ressortir lorsque les amis me demandaient des conseils. Montrer, expliquer, prouver, argumenter, banaliser pour faciliter la compréhension en combinaison avec le plaisir de rencontrer du nouveau monde, m’ont amené à prendre la décision de laisser mon emploi dans le domaine aéronautique, et d’aller enseigner la moto.
← Retour